Traits distinctifs et gestes articulatoires des consonnes non-pulmoniques Hadza et Iraqw

SRPP de Didier Demolin (Laboratoire de phonétique et phonologie, CNRS-UMR 7018, Sorbonne nouvelle)
15 mai 2020, 14h0015h30
En raison du COVID-19 ce SRPP aura lieu en ligne

Le Hadza (langue Khoesan) et l’Iraqw (Langue couchitique) ont des consonnes non-pulmoniques, clicks et éjectives, dans leur inventaire phonétique/phonologique. Ces consonnes nécessitent une description articulatoire et acoustique précise, pour les interpréter et les formaliser en termes de gestes articulatoires et de traits distinctifs. L’enjeu est aussi de comprendre les mécanismes de la production de ces segments et comment ce type de données teste, ou étend, les limites de nos connaissances sur la diversité du fonctionnement de la production de la parole dans les langues.

Sands, Maddieson et Ladefoged (1996) et Sands (2013) ont décrit le Hadza avec 9 clicks tandis que Miller (2008) suggère qu’il y en a 12. Des données récentes montrent que cette langue en présente 16 : [ʘ̰, |, |ʔ, |h, ŋ|, ŋ|ʔ, !, !ʔ, !h, ŋ!, ŋ!ʔ, ‖, ‖ʔ, ‖h, ŋ‖, ŋ‖ʔ]. Une des questions fondamentales avec les clicks est de décrire et de formaliser leur description du point de vue articulatoire et acoustique. Les 4 types de clicks Hadza, bilabial, dental, alvéolaire et latéral [ʘ, |, !, ‖] peuvent être accompagnés, de manière contrastive, par des traits aspirés, glottal et nasals, ces traits étant même parfois combinés. Un click peut ainsi être une suite et une superposition de gestes et de traits, par exemple, nasal, latéral et aspiré, [ŋ‖̰h]. Du point de vue acoustique, les clicks sont décrits avec 2 traits [grave vs aigu] et [abrupt vs bruité] en suivant une proposition de Traill (1985). Les clicks dental [|] et alvéolaire [!] du Hadza sont [grave] et bruité [|] ou abrupt [!]. Le click latéral [‖] est [grave et aigu]. Cette description est déduite de l’examen des spectres acoustiques pris au relâchement des clicks.
Un point important à souligner concerne la biomécanique de la production des clicks, dont les mouvements d’articulateurs sont semblables à des gestes de déglutition, mais sans bol alimentaire. Le geste contraire est celui des consonnes éjectives où le larynx s’élève avec la glotte fermée. Le Hadza en comporte 6 : [p ́, ts ́, tʃ ́, cʎ̥ ́, kx ́, kχw ́]. Acoustiquement, la forte intensité du bruit de relâchement des éjectives les rend comparables aux clicks. Leurs traits acoustiques suivent une gradation de [grave] vers [aigu] et des variations [±bruité] du relâchement. Le caractère labialisé de l’éjective [kχw ́] est une caractéristique intrinsèque et non une articulation secondaire. Le geste du click labialisé (comme celui des autres consonnes labialisées du Hadza et de l’Iraqw) est différent de celui de l’arrondissement et la production rencontrés avec les approximantes labio-vélaires [w]. Le click labialisé [kχw ́] montre un geste d’approximation des lèvres et l’approximante labio-vélaire [w] une protrusion et un arrondissement. La comparaison des éjectives Hadza et Iraqw montre des détails importants dans les mécanismes de production de ces sons. Le geste articulatoire des éjectives Iraqw implique un mouvement initial quasi horizontal du larynx, provoqué par l’activité du constricteur pharyngien inférieur. Ce mouvement précède celui de l’élévation du larynx, souvent très marqué dans cette langue. Des données de palatographie suggèrent, en outre, un renforcement de la constriction supra laryngienne comme pour les éjectives latérale alvéolaire [tɬ ́] de l’Iraqw et l’éjective palatale latérale [cʎ̥ ́] du Hadza. L’aspect temporel des gestes impliqués dans la production des consonnes non-pulmoniques Hadza et Iraqw crée des difficultés pour la description de ces segments uniquement en termes de gestes articulatoires. La combinaison des gestes impliqués dans leur production avec la description acoustique de leurs principaux traits permet de catégoriser plus robustement ce type de segments.

Miller, K. (2008). Hadza grammar notes. Riezlern.
Sands, B. (2013). Hadza. In R. Vössen ed. The Khoesan Languages. London. Routledge
Sands, B., Maddieson, I. et Ladefoged, P. (1996). The phonetic structures of Hadza. Studies in African Linguistics. 25, 2. 171-204.
Traill, A. (1995). Phonetic and phonological studies in !xóõ. Hamburg. Buske.

Prochains événements

Voir la liste d'événements