SRPP: Marqueurs prosodiques de la focalisation étroite en italien et français L2

Bianca de Paolis (Università di Torino & SFL)
28 October 2022, 14h0015h30

L’expression de la structure informationnelle représente un problème pour les apprenants d’une L2, d’autant que celle-ci a des interactions complexes avec plusieurs niveaux de structurations de l’énoncé à la fois: prosodie, syntaxe, lexique, etc. En effet, les stratégies exploitées pour organiser l’information dans la phrase ne sont pas identiques dans toutes les langues, et les apprenants sont confrontés à une modulation complexe de cette interaction lors du passage d’une langue à l’autre. Dans cet exposé, nous allons analyser un échantillon de parole élicitée, afin de répertorier les moyens linguistiques employés dans l’expression de la focalisation étroite chez des locuteurs natifs (10 francophones et 10 italophones) et non-natifs (10 apprenants italophones de français L2). Nous examinons si les apprenants utilisent des moyens linguistiques similaires à ceux employés en français L1, et dans quelle mesure l’influence de la L1 se manifeste dans leurs productions. Les résultats montrent que les locuteurs francophones et italophones natifs emploient des structures syntaxiques similaires pour exprimer la focalisation étroite, et des patrons prosodiques qui se rapprochent du point de vue phonologique, mais avec des différences dans l’implémentation phonétique. De manière conséquente, donc, les apprenants se rapprochent de la langue cible en ce qui concerne l’emploi des marqueurs syntaxiques,  mais produisent des patrons prosodiques différents de ceux observés dans la langue cible. Certains traits prosodiques et segmentaux (intonations montantes, coups de glotte) pourraient constituer une caractéristique typique de l’interlangue des apprenants, indépendamment de leur L1; les résultats d’une étude pilote sur un échantillon d’apprenants francophones d’italien L2 semble aller dans cette direction.

Prochains événements

Voir la liste d'événements