Comparaisons de la perception de « can » et « can’t » américains et britanniques par des locuteurs natifs japonais, français et chinois.

Tomohiko Ooigawa (Sophia University, Tokyo)
24 février 2017, 14h0015h30

Dans ce séminaire, je rapporterai les résultats d’une expérience de la perception de “can” et “can’t” dans divers types d’anglais (principalement américain et britannique). Je comparerai les résultats obtenus des locuteurs natifs japonais, français et chinois. En général, les auditeurs français ont identifié le contraste mieux que les auditeurs japonais et chinois, et les auditeurs chinois l’ont identifié mieux que les auditeurs japonais. Les différences parmi les types des phrases indiquent des tendances d’erreurs communes et différentes pour chaque L1. Il s’agit de discuter des raisons de ces différences, et montrer par la suite les résultats d’une expérience de l’entraînement de la perception de “can” et “can’t” par des apprenants japonais d’anglais.

Prochains événements

Voir la liste d'événements