CNRS

Rechercher




Accueil > Laboratoire > Présentation

Un peu d’histoire

mis à jour le 6 octobre 2014

L’UPRESA 1027, Phonétique Expérimentale et Modélisation Phonologique a été créée en 1973 sous la direction de J. Perrot.
Elle a connu de nombreuses évolutions : des changements de directeurs (successivement J. Perrot, R. Gsell, A. Rialland et J. Vaissière, et enfin P. Hallé depuis le 1er Janvier 2014), des modifications de thèmes de recherche (avec un centrage progressif sur la phonologie et la phonétique), et des renouvellements de personnel. Si l’histoire de l’équipe a connu divers épisodes, l’unité de lieu - l’Institut de Phonétique de Paris -, installé 19 rue des Bernardins depuis 1928 a été maintenue.
Ainsi, l’unité dispose-t-elle, depuis sa création, d’équipements qui ont considérablement évolué depuis 2008 grâce notamment à la plateforme physiologique PEP 2, installé aux Bernardins , et au Laboratoire de la Voix de l’Hôpital Européen George Pompidou (HEGP).

Depuis son origine, elle est également fortement intégrée au tissu universitaire, et son ancrage dans ce milieu a été encore renforcé par son articulation avec le DEA multisceaux de phonétique (R. Gsell en ayant été le premier responsable du DEA multisceaux).

L’UPRESA 1027, devenue UMR 7018, peut se définir comme une unité de recherche, de formation à la recherche, et d’enseignement en phonétique expérimentale et en phonologie.

Notre équipe de recherche concentre traditionnellement ses travaux autour de l’intégration de la phonétique et de la phonologie. Son objectif est de mieux définir les liens entre les aspects physiologique, articulatoire, acoustique, d’une part et les aspects phonologique et cognitif de la parole, d’autre part, et ceci pour différentes langues et types de population (normal et pathologique). Si nos recherches portent toujours sur l’analyse et le fonctionnement de nombreuses langues chez le locuteur sain et natif, elles ont été élargies dans deux directions : aux populations pathologiques, d’une part, et aux mécanismes d’apprentissage des langues dans leur versant oral, d’autre part. Cette dernière direction a pris son essor durant le dernier quinquennat. Notre équipe participe ainsi aussi bien sur le plan national qu’international - à des problématiques d’actualité, en se basant sur des approches empiriques (grand corpus, phonétique clinique, investigations articulatoires et acoustiques, expérimentations comportementales) et des modélisations phonologiques (phonologie de laboratoire).