CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Thématiques de Recherche > Phonétique clinique

Surdité et implants cochléaires

mis à jour le 6 octobre 2014

- SURDITE ET IMPLANTS COCHLEAIRES

Un ensemble de travaux dont quatre masters a été réalisé sur les apports possibles des connaissances phonétiques dans le domaine des implants cochléaires .
Les points traités sont les suivants :

  1. étude des confusions des voyelles chez les adultes porteurs d’implant cochléaire ;
  2. étude objective du test subjectif (VANFIBR) pour une population d’enfants implantés cochléaires ;
  3. une étude comparée des triangles vocaliques chez des enfants normo-entendants et des enfants avec implant cochléaire (surdité congénitale profonde).

Une étude a comparé les Bilans de Pré-Implantation Cochléaire chez les Enfants de 0 à 3 ans dans différents hôpitaux en France et au Brésil et fait le constat d’une très grande disparité.

Deux thèses sont en cours, l’une (par Clara Legendre) concernant les enfants IC et l’autre les adultes IC (par Stéphanie Borel). Un groupe de travail a été constitué au sein du labex, avec Willy Serniclaes (DIR émérite CNRS) et des contacts sont en cours avec des fournisseurs d’implants pour approfondir un problème singulier concernant la perception de l’amplitude relative des formants : les implantés cochléaires seraient plus performants que les normo-entendants dans certaines zones de codage, et moins dans d’autres zones, ce qui pourrait expliquer en partie la difficulté des implantés cochléaires à distinguer les voyelles nasales du français.