CNRS

Rechercher




Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues

Su Tzu Ting

mis à jour le 11 décembre 2012

Su Tzu Ting

Étude sur la dispartion des phonèmes en français et en mandarin de Taïwan

Directeur de thèse  : jacqueline Vaissière

École doctorale  : ED 268 - Langage et langues : description, théorisation, transmission

Section CNU  : 07 - Sciences du langage : linguistique, phonétique

Equipe de recherche  : Laboratoire de Phonétique et Phonologie (LPP)

Financement(s) : AUCUN

Date d’entrée en thèse  :

Date de soutenance  : 12/2003

Composition du jury  :

Résumé :
Nous comparons dans cette étude la disparition des phonèmes durant 18 minutes de français et de mandarin de Taïwan spontanés. Les analyses acoustiques et perceptives montrent, en excluant le schwa du français, un pourcentage de disparition similaire : environ 3%. La disparition concerne autant les voyelles que les consonnes en français mais presque exclusivement les consonnes en mandarin. Ceci est peut-être dû au fait que le mandarin est une langue à tons où la voyelle, porteuse du ton, devient résistante à la disparition ; contrairement au français, où les consonnes sembleraient porter plus d’information pour le décodage du sens. Cette tendance synchronique reflète dans chacune des deux langues la tendance diachronique : la disparition concerne les voyelles et les consonnes du latin au français mais du chinois archaïque au mandarin uniquement les consonnes. Les facteurs classe du mot, accentuation/tons, position, type de segment ont une incidence sur la disparition mais pas le débit.

The aim of this study is to compare the deletion of phonemes during 18 minutes of spontaneous French and Taiwanese Mandarin. Acoustic analysis and perception tests show that the percentage of deletion is similar in both languages : around 3% (the schwa in French is not considered). The deletion concerns both consonants and vowels in French, but almost exclusively consonants in Mandarin. This result might be due to the fact that Mandarin is a tonal, mono-dissyllabic language where the vowel is the carrier of tone and often the only syllabic nucleus of words ; while in French — a non-tonal, multi-syllabic language — consonants might carry more information for meaning. This synchronic fact reflects the diachronic tendency in both languages : deletion concerns both vowels and consonants from Latin to French but only consonants from Old Chinese to Mandarin. Moreover, word class, accentuation/tone, position, and segment type have an effect on the deletion but not rate of speech.