Accueil > Recherche > Thématiques de Recherche > TAL et Phonétique / phonologie de corpus

Présentation

Membres permanents : Martine Adda-Decker (DR), Cédric Gendrot (MCF), Kim Gerdes (MCF), Nicolas Audibert (MCF depuis 2012), Cecile Fougeron (CR)
Post-doctorants : Nicolas Audibert (2011)

Masters : A. Bürki

Coopérations institutionnelles : LIMSI ; université de Philadelphie

Financements : ETAPE ; DesPhoApaDy ; REVOIX ; DIACOR : ORFEO

Jusqu’en 2007, plusieurs de nos travaux s’intégraient dans un axe en développement que nous avions intitulé « Outils de recherche et d’enseignement ».

Nous avions envisagé dans la conclusion de notre précédente évaluation de pouvoir développer cet axe avec l’arrivée de Cédric Gendrot, Maitre de Conférences dont le profil de poste était intitulé « Phonétique et Traitement Automatique du Langage » et qui venait d’être recruté par l’UFR de Sciences du Langage et intégré au Laboratoire de Phonétique et Phonologie.

Il était alors question d’améliorer la composante informatique avec un développement des traitements automatiques des données de parole, ainsi que des passerelles vers des disciplines telles que la reconnaissance automatique de la parole, la reconnaissance du locuteur ou la synthèse. En effet, ces thèmes de recherche sont souvent pourvus de contrats financés importants, et sont également demandeurs de connaissances spécifiques provenant des sciences humaines.

Deux nouveaux membres (Kim Gerdes en 2008 et Martine Adda-Decker en 2010) ont depuis rejoint le laboratoire de Phonétique et Phonologie et ces trois recrutements vont dans le sens d’un développement de cet axe pour devenir un thème à part entière et une caractéristique de l’équipe.

L’intégration au LPP de Kim Gerdes, Maître de Conférences en Syntaxe et en Traitement Automatique du Langage a eu lieu en 2008. Celui-ci avait été recruté en 2006 mais n’avait toujours pas choisi son laboratoire d’accueil. L’apport de Kim Gerdes à l’équipe s’avérait doublement fructueux puisque de nombreuses interactions entre la syntaxe et la phonétique/phonologie trouvent historiquement une pertinence particulière, en plus de l’apport des traitements automatisés pour la phonétique/phonologie. Kim Gerdes a travaillé en étroite collaboration avec Cédric Gendrot afin de mettre en parallèle leurs travaux sur la syntaxe et la variation phonétique.

L’intégration de Martine Adda-Decker en tant que DR2 a eu lieu en 2010. Cette dernière était jusqu’alors CR1 au LIMSI (Laboratoire d’Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l’Ingénieur) et avait à plusieurs reprises travaillé en collaboration avec plusieurs membres du Laboratoire de Phonétique et Phonologie. Martine Adda-Decker est une spécialiste reconnue internationalement dans le domaine de la reconnaissance automatique de la parole et apportait ainsi une nouvelle dimension à l’équipe et notamment à l’utilisation du traitement automatique dans le laboratoire.

En septembre 2012, le renforcement de ce domaine sera confirmé avec l’intégration de Nicolas Audibert qui avait déjà passé 18 mois en tant que post-doc dans l’équipe (de septembre 2010 à janvier 2011). Nicolas Audibert, ingénieur diplômé a des compétences pluridisciplinaires autour de la parole et avait été choisi en tant que post-doc pour améliorer la synchronisation et l’analyse automatisée de données physiologiques. Il vient d’être recruté (juin 2012) comme MC et il s’intégrera donc parfaitement dans les thématiques de recherche du laboratoire et pourra compléter à la perfection l’axe intitulé : « TAL et phonétique/phonologie ».