CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Thématiques de Recherche > Développement d’instrumentations

Présentation

Développement d’instrumentations pour l’investigation physiologique de la voix et de la parole

mis à jour le 22 novembre 2012

Membres permanents : Jacqueline Vaissière (PR), Angélique Amelot (IE/Paris 3 jusqu’en 2011, IR/CNRS depuis décembre 2011), Coralie Vincent (IE avant 2010), Lise Crevier-Buchman (CR), Cécile Fougeron (CR), Martine Adda-Decker (DR) ; Rachid Ridouane (CR), Stéphane Hans (MCU-PH), Claire Pillot-Loiseau (MCF depuis 2009), Nicolas Audibert (Post-Doc 2011, LPP/CNRS, MCF depuis 2012).

Doctorants (thèses soutenues) : Martine Toda, Julie Montagu, Karim Shoul

Post-doctorants : Thibaut Fux (depuis 2012), Nicolas Audibert (2011)

Masters : Aline De Santiago, Jérôme Nevoux

Membres temporaires (CDD) : Van Minh Nguyen (2010-2012), ingénieur en électronique (contrat ESAPVI), Martine Toda (2011), ingénieur en Instrumentation ;

Chercheurs associés : Shinji Maeda (Telecom Paris-Tech) ; Kyioshi Honda (chaire d’excellence), Martine Toda

Financement : contrat semi-lourd CNRS (2008), chaire d’excellence (2009-2012)

- Cet axe transversal a pour but de mettre à disposition, de développer et tester des instrumentations pour l’exploration de la voix et de la parole normale et pathologique, maternelle et seconde, en français et dans les autres langues des points de vue physiologique, articulatoire, aérodynamique, acoustique et perceptif. L’essentiel a été la mise en place d’une plateforme d’investigation physiologique et son utilisation à des fins de recherche.

Dans cet axe, nos objectifs ont été :

  1. d’acquérir et de mettre en place des instrumentations existantes et de les synchroniser pour la mise en place de la plateforme technologique ;
  2. de développer des nouvelles instrumentations et
  3. de constituer des bases de données systématiques avec les différentes instrumentations disponibles au LPP.

- Un de buts est de mettre à disposition de la communauté une base de données articulatoire, aérodynamique et acoustique sur le français, qui puisse servir de référence pour l’apprentissage et la remédiation orthophonique, et pour les autres recherches.

La prise en compte des utilisateurs est une étape importante de cet axe. Les utilisateurs chercheurs expriment leurs besoins, testent les instruments, souvent à grande échelle et contribuent au développement de bases de données.