CNRS

Rechercher




Accueil > Annuaire > Vaissière Jacqueline

Liste des étudiants inscrits en thèse en 2016-2017

1. Altijana Brkan Acquisition des voyelles nasales du français standard par des apprenants bosniaques
en codirection Angélique Amelot

soutenance programmée en janvier 2017

2. Christelle Exare Etude acoustique, perceptive et articulatoire de la résolution du hiatus en anglais langue maternelle ; pour des pistes de correction phonétique
en codirection Barbara Kühnert

soutenance programmée en janvier 2017

3. Charlotte Kouklia Expression modale d’attitudes agressives spontanée en interaction et simulées en laboratoire
en codirection Nicolas Audibert

4. Simon Landron La prosodie du français chez les apprenants taïwanais : difficultés de l’apprentissage, perspectives pour l’enseignement
en codirection

soutenance programmée en janvier 2017

5. Slama Nadia Intérêt de la phonétique clinique dans le dépistage précoce, l’évaluation, le diagnostic, et la prise en charge orthophonique

soutenance programmée en novembre 2016

6. Xiaoou Wang Apprentissage phonétique du FLE chez les apprenants chinois


Ont soutenu en 2015

Aron Arnold La prosodie comme espace d’émergence du genre
en codirection Lucas Greco

Ont soutenu les 12, 14 et 20 Janvier 2015

Maurova-Paillereau, Nikola, « Perception et production des voyelles orales du français par des futures enseignantes tchèques de Français Langue Étrangère (FLE)
 » le 12 janvier 2015 à 14 heures, Salle Claude Simon, Maison de la Recherche de Paris 3 - 4 rue des Irlandais - 75005 PARIS
Jury : Jean-Yves Dommergues (rapp.), François Wioland (rapp.), Rudolph Sock, Tomas Dubeda, Martine Adda-Decker, Pierre Hallé, Jacqueline Vaissiere,
sous réserve d’un rapport positif des pré-rapporteurs

Cette étude acoustico-perceptive concerne les limites de la perception et de la production des voyelles orales du français [i, e, ɛ, a, u, o, ɔ, y, ø, œ], en isolation et en contextes consonantiques divers, chez dix tchécophones, futures enseignantes de Français Langue Étrangère (FLE). Les résultats montrent que (1) La maîtrise phonétique des voyelles dépend de leurs graphies et de l’entourage consonantique. (2) Les voyelles fermées [i, y, u] et le [a] sont globalement maîtrisées avec authenticité. (3) Les capacités de perception des contrastes entre les voyelles moyennes e/ɛ, ø/œ et o/ɔ ainsi que leur production sont limitées. Ces résultats ne sont que partiellement en accord avec les prédictions établies à partir du Speech Learning Model (SLM) de Flege (1995), basé sur la notion de similarité phonétique qui existe entre la langue maternelle (LM) et la langue étrangère (LE).

Mots clés : phonétique, acoustique, formants, coarticulation, perception, prononciation, voyelles, français, tchèque, Français Langue Étrangère (FLE), Speech Learning Model (SLM)

Abstract
This acoustic-perceptual study concerns the limits of perception and production of oral French vowels [i, e, ɛ, a, u, o, ɔ, y, ø, œ], in isolation and in different consonantal contexts, by ten Czech, future teachers of French as a Foreign Language (FLE).
The result shows that (1) Phonetic proficiency of vowels depends on their spellings and consonantal context. (2) The vowels [i, y, u] and [a] are generally mastered with authenticity. (3) The ability to hear contrasts between the vowels e/ɛ, ø/œ and o/ɔ and their production are limited.
These results are only partially consistent with the predictions established from the Speech Learning Model (SLM) of Flege (1995), based on the notion of phonetic similarity between the Mother Tongue (MT) and the Foreign Language (FL).

Keywords : phonetics, acoustics, formants, coarticulation, perception, vowels, french, czech, FFL (French as a Foreign Language), SLM (Speech Learning Model)


Borel, Stéphanie, « Evaluation vocale de l’adulte sourd implanté cochléaire « le 14 janvier 2015 à 14 heures

Jury : Willy Serniclaes (rapp), Peggy Gatignol (rapp), Lise Cervier-Buchman, Shinji Maeda, Olivier Sterkers, Vincent Péan, Jacueline Vaissière (dir)

sous réserve d’un rapport positif des pré-rapporteurs

Cette thèse porte sur la perception visuelle, auditive et audiovisuelle des voyelles nasales [ɑ̃] (« lent »), [ɔ̃] (« long ») et [ɛ̃] (« lin ») par des adultes devenus sourds, implantés cochléaires et implantés du tronc cérébral. L’étude sur la perception visuelle des voyelles, auprès de 22 adultes devenus sourds, redéfinit les sosies labiaux des voyelles nasales et propose une mise à jour de la classification des visèmes. Trois études sur l’identification auditive des voyelles nasales auprès de 82, 15 et 10 adultes implantés cochléaires mettent en évidence leur difficulté à reconnaitre les trois voyelles nasales, qu’ils perçoivent comme des voyelles orales. Les analyses acoustiques et perceptives suggèrent que les adultes implantés cochléaires s’appuient sur les informations fréquentielles des deux premiers pics spectraux mais négligent les informations d’intensité relative de ces pics. D’après l’étude menée auprès de 13 adultes implantés du tronc cérébral, des informations acoustiques linguistiques sont transmises par l’implant du tronc cérébral mais la fusion entre les informations auditives et visuelles pourrait être optimisée pour l’identification des voyelles. Enfin, une enquête auprès de 180 orthophonistes pointe le besoin d’une information sur la définition phonétique articulatoire actualisée des voyelles [ɑ̃] et [ɛ̃].

Mots clés : phonétique, voyelle, nasalité, lecture labiale, implant cochléaire, implant du tronc cérébral

Auditory, visual and auditory-visual perception of nasal vowels by deafened adults : Speechareading, Cochlear Implant, Auditory Brainstem Implant

This thesis focuses on the visual, auditory and auditory-visual perception of french nasal vowels [ɑ̃] (« lent »), [ɔ̃] (« long ») and [ɛ̃] (« lin ») by Cochlear Implant (CI) and Auditory Brainstem Implant (ABI) adults users. The study on visual perception of vowels, with 22 deafened adults, redefines the lip configuration of french nasal vowels and provides an update of the classification of vocalic visual phonemes. Three studies on auditory identification of nasal vowels with 82, 15 and 10 CI users highlight their difficulty in recognizing the three nasal vowels, which they perceive as oral vowels. Acoustic and perceptual analyzes suggest that adults with CI rely on frequency informations of the first two spectral peaks but miss the informations of relative intensity of these peaks. The study with 13 ABI users show that some linguistic acoustic cues are transmitted by the ABI but the fusion of auditory and visual features could be optimized for the identification of vowels. Finally, a survey of 179 Speech Language and Hearing Therapists show the need of an update on the phonetic articulation of french nasal vowels [ɑ̃] and [ɛ̃].

Keywords : phonetics, vowel, nasality, speechreading, cochlear implant, auditory brainstem implant


Akpossan, Johanne, « La consonne /R/ comme indice de la variation lectale : Cas du français en contact avec le créole guadeloupéen » le 20 janvier 2015 à 14 heures
Jury : Françoise Gadet (rapp), Georges Lüdi (rapp), André Thibault, Mary-Annick Morel, Jacqueline Vaissière (dir)
Salle Bourjac, (galerie Rollin-17, rue de la Sorbonne-75005 Paris) le mardi 20/01/2015 ą 14h00.

sous réserve d’un rapport positif des pré-rapporteurs

En Guadeloupe, deux langues cohabitent : le français et le créole. Mais, dans les faits, il y a une diversité de variétés de français d’une part, et de créoles, d’autre part. Chacune de ces variétés va de l’acrolecte au basilecte en passant par le mésolecte : il y a donc un continuum français et un continuum créole. La situation sociolinguistique de la Guadeloupe peut être ainsi représentée par un double-continuum.
Ces différentes variétés lectales de français peuvent-elles se distinguer par des caractéristiques (1) acoustiques, (2) phonétiques, (3) phonologiques et (4) perceptives de la consonne /R/ ? La durée du contact avec le créole a t-elle une influence sur la variété de français parlée par un locuteur ?
Nos résultats montrent que plus la variété de français est basilectale, (1) plus la diffusion de l’énergie spectrale du /R/ est faible avec un taux de bruit réduit et une basse hauteur moyenne des fréquences ; (2) plus la variante fricatisée du /R/ est rare et plus la variante approximante est fréquente ; (3) plus le taux de suppression du /R/ en coda de syllabe augmente ainsi que le taux de réalisation de /R/ en tant que [w] en contexte labial, (4) plus la variété est perçue comme ayant un faible degré d’accent français. Généralement, plus la durée du contact entre le français et le créole est longue, plus cette variété est basilectale.
Si les caractéristiques de la consonne /R/ permettent de discriminer la variété acrolectale de la variété basilectale (variétés extrêmes), il apparait plus difficile d’établir une liste d’indices (ou « lectomètres ») qui permettraient d’identifier les variétés se trouvant dans la zone intermédiaire : le mésolecte est doté d’une certaine imprévisibilité.

Mots clés : socio-phonétique, contact français/créole guadeloupéen, variétés du français, consonne /R/, « lectomètre », identification du locuteur


Ont soutenu en 2014

Georgeton Laurianne (codirecteur : Cécile Fougeron), « Renforcement des voyelles orales du français en position initiale de constituants prosodiques : Interaction avec les contrastes phonologiques » le 29 septembre 2014
Jury : Lucie Ménard, Noëi Nguyen, Didier Demolin, Cécile Fougeron, Jacqueline Vaisisère


Legendre, Clara, « Etude de la qualité de la parole d’enfants implantés cochléaires » , Mai 2014
Jury : Marie-ThérèseLE NORMAND ( rapp.), Willy SERNICLAES (rapp.), Nataly LOUNDON, Isabelle PRANG, Lise Crevier-Buchman, Jacqueline VAISSIERE (dir)
Mention très honorable avec les félicitations


A soutenu en novembre 2013

Ibarrondo, Ludovic, « Etude des cibles perceptives vocaliques des voyelles antérieures non-arrondies en allemand, français, et finnois, et leurs applications en didactique des langues »
à la Maison de la Recherche (Salle Claude Simon) le mardi 26 novembre 2013 à 09 h 30. Jury : Margaret BENTO( rapp.), François WIOLAND ( rapp.), , Dominique ABRY, Bertrand LAURET , Jacqueline VAISSIERE (dir)
Mention très honorable avec les félicitations

...

Mots-clés

Dans l’agenda