CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Thématiques de Recherche > Phonétique clinique

Les dysarthries

Troubles neurologiques de la parole

mis à jour le 6 octobre 2014

La parole dysarthrique correspond à une altération de la commande motrice d’origine centrale ou périphérique des gestes de la parole. Des variations importantes existent dans la parole dysarthrique en relation avec un déficit de l’exécution temporo-spatiale des mouvements de la parole et qui affectent différents niveaux de production (respiratoire, laryngé et supralaryngé).

Des évaluations cliniques rigoureuses des patients présentant différentes pathologies, leur suivi longitudinal avec des enregistrements acoustiques et physiologiques réguliers nous ont permis de constituer des bases de données uniques en France pour plus de 1000 patients dysarthriques atteints de pathologies neurologiques. Ces bases de données ont permis de proposer un projet ANR (ANR 08-BLAN-0125 « Description Phonético-Acoustique de la Parole Dysarthrique (DesPhoAPaDy) » (01/01/2009), (promoteur C. Fougeron). Ce projet regroupe trois équipes partenaires qui sont le LPP, le Laboratoire Parole et Langage (LPL) d’Aix et le Laboratoire d’Informatique d’Avignon (LIA). Le projet DesPhoAPaDy vise à explorer l’étendue de la variabilité de la parole par le biais de la description des caractéristiques phonético-acoustiques de la parole dysarthrique. Un ensemble de travaux dont deux masters, a été réalisé sur les apports possibles des connaissances phonétiques dans le domaine de la dysarthrie.

Nos objectifs étaient de créer une typologie des dysarthries en identifiant les altérations phonético-phonologiques spécifiques à chaque grand groupe d’atteintes corticale et sous-corticale. Le but est de rechercher des indices phonétiques d’aide au diagnostic topographique et parfois étiologique ainsi qu’au pronostic. Nous cherchons aussi à établir des protocoles d’évaluation utilisables en clinique et pertinents dans notre démarche diagnostique. Enfin, nous souhaitons élaborer des protocoles de rééducation ou de maintien d’activité selon des critères de phonétique articulatoire, et exploiter les résultats pour orienter les stratégies de compensation avec une aide physiothérapique et instrumentale.