CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Plateforme physiologique > Photoglottographe non-invasif

Fiche technique

mis à jour le 17 mai 2013

Photoglottographe non-invasif (ePGG) fabriqué et breveté par le LPP

Alors que la glottographie photoélectrique (PGG) traditionnelle nécessitait le passage d’un fibroscope d’une narine jusqu’à la cavité supraglottique (méthode invasive) pour estimer l’aire entre les deux plis vocaux durant la parole continue, une nouvelle technique non invasive a été développée au LPP (brevetée) l’ePGG . Elle utilise une lampe LED qui illumine le larynx de l’extérieur (non invasif).
Quand la glotte est ouverte, la lumière la traverse et elle est captée au niveau de la trachée par un capteur photosensible. Les challenges techniques sont une transillumination efficace à travers les tissus et la détection d’un signal de bruit de fréquences ultrabasses. Cet instrument permet au phonéticien et au clinicien d’observer le mouvement glottique durant la parole continue. Les applications sont d’ordre phonétique et clinique.

Evaluation des variations de l’aire glottique.