Accueil > Annuaire

Borel Stéphanie

Membre associé

Maitre de conférence

Education, Ethique, Santé
Université François Rabelais de Tours
60 Rue du Plat d’Étain
37000 Tours

Mail

Orthophoniste de formation, je suis Maître de Conférences en Sciences du Langage au Centre de Formation en Orthophonie et membre de l’équipe émergente EES « Education, Ethique, Santé » à l’Université François Rabelais de Tours. J’ai préparé et soutenu ma thèse en phonétique en 2015 à Paris 3 sous la direction du Professeur Jacqueline Vaissière sur le thème de la perception des voyelles nasales par les adultes sourds et implantés cochléaires.
Actuellement, mes enseignements auprès des étudiants en orthophonie portent sur la phonétique, les pratiques professionnelles dans le domaine de l’évaluation et la rééducation auprès des adultes présentant des troubles de la voix et de l’audition ainsi que la formation à la recherche et la méthodologie du mémoire.
Mes thématiques de recherche sont l’orthophonie, l’audiologie, la phonétique clinique et la qualité de vie. Je participe entre autres au projet MonPaGe coordonné en France par Cécile Fougeron visant à créer et standardiser un protocole informatisé d’évaluation de la parole pathologique en langue française, au projet ORFA chargé de mettre en évidence des biomarqueurs acoustiques de la dysarthrie dans la Maladie de Friedreich et au projet TCT-6 ayant pour objectif d’améliorer la communication téléphonique des adultes malentendants appareillés et implantés cochléaires. L’effet de l’implantation cochléaire sur la production de la parole et le dépistage de la surdité à tous les âges de la vie sont d’autres thèmes de recherche dans lesquels je compte m’investir prochainement.
Engagée pour le développement de la recherche en orthophonie, je suis membre actif de l’Unadréo, la société savante en orthophonie.

Thèse de Doctorat en phonétique soutenue le 14 janvier 2015

Perception auditive, visuelle et audiovisuelle des voyelles nasales par les adultes devenus sourds : Lecture Labiale, Implant cochléaire, Implant du tronc cérébral

Cette thèse porte sur la perception visuelle, auditive et audiovisuelle des voyelles nasales [ɑ̃] (« lent »), [ɔ̃] (« long ») et [ɛ̃] (« lin ») par des adultes devenus sourds, implantés cochléaires et implantés du tronc cérébral. L’étude sur la perception visuelle des voyelles, auprès de 22 adultes devenus sourds, redéfinit les sosies labiaux des voyelles nasales et propose une mise à jour de la classification des visèmes. Trois études sur l’identification auditive des voyelles nasales auprès de 82, 15 et 10 adultes implantés cochléaires mettent en évidence leur difficulté à reconnaitre les trois voyelles nasales, qu’ils perçoivent comme des voyelles orales. Les analyses acoustiques et perceptives suggèrent que les adultes implantés cochléaires s’appuient sur les informations fréquentielles des deux premiers pics spectraux mais négligent les informations d’intensité relative de ces pics. D’après l’étude menée auprès de 13 adultes implantés du tronc cérébral, des informations acoustiques linguistiques sont transmises par l’implant du tronc cérébral mais la fusion entre les informations auditives et visuelles pourrait être optimisée pour l’identification des voyelles. Enfin, une enquête auprès de 179 orthophonistes pointe le besoin d’une information sur la définition phonétique articulatoire actualisée des voyelles [ɑ̃] et [ɛ̃].

Mots clés : phonétique, voyelle, nasalité, lecture labiale, implant cochléaire, implant du tronc cérébral

CV 2017 :

Word - 90.5 ko