Accueil > Annuaire > Crevier-Buchman Lise

Axes de Recherche

Mon double cursus médical et phonétique m’a permis de développer la Phonétique Clinique au sein du Laboratoire de Phonétique et de Phonologie de Paris, LPP – CNRS / UMR 7018. Nommée Chargée de Recherche en 2004, j’ai rejoint l’équipe de Jacqueline Vaissière et de Annie Rialland. Durant mes études médicales, je me suis spécialisée en ORL (Oto-Rhino-Laryngologie) et en Phoniatrie (spécialité portant sur les troubles de la voix, de la parole, de la communication et de la déglutition). Au cours de ma formation, j’ai travaillé 3 ans au Laboratoire d’exploration fonctionnelle de la parole et du langage (INSERM U3) du Dr Claude Chevrie-Muller en neurologie à l’hôpital de la Salpêtrière. Cette expérience m’a permis d’approfondir la compréhension des mécanismes de la commande motrice centrale et périphérique de la parole. Puis je me suis intéressée aux mécanismes physiologiques et acoustiques de la production des sons de la parole chez des patients souffrant de pathologies oro-pharyngo-laryngée (thèse de phonétique soutenue en 1999 sous la direction du Pr. J. Vaissière).

Mes travaux de recherche se sont poursuivis dans le cadre de la phonétique expérimentale et clinique sur les mécanismes laryngés impliqués pour la production du voisement et de la qualité vocale dans le contexte de la voix et de la parole pathologique. Ce terrain d’étude représente un modèle anatomophysiologique et physiopathologique des possibilités de productions déviantes de la voix et de la parole d’une part, et des possibilités d’adaptation et de compensation observés chez les patients, d’autre part ; le but est d’évaluer les degrés de liberté des articulateurs de la parole.

La complexité de l’articulateur laryngé requiert pour son étude des explorations multidimensionnelles, multi-instrumentales, multi-flux, et synchronisées (aérodynamiques, physiologiques, articulatoires, acoustiques et perceptives) que je contribue à développer.

Depuis mon HDR soutenue en 2012, mes thématiques de recherche s’orientent vers l’élaboration d’un modèle de l’articulateur laryngé permettant de rendre compte i) de la parole modale dans des langues du monde, et ii) de l’étendue des techniques vocales et des chants traditionnels. Ces recherches s’inscrivent dans une véritable interdisciplinarité, grâce à l’interaction entre recherches fondamentales (ici phonétique) et applications (ici dans le secteur clinique).

Grâce à mon regard croisé de phonéticienne et de clinicienne, le but ultime de mes travaux de recherche est l’élaboration d’un modèle du larynx et de la complexité articulatoire de la production des sons, englobant l’étendue des possibilités physiologiques chez l’homme et de leurs utilisations, à des fins phonologiques, à des fins de remédiation, et à des fins artistiques.