CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Projets / Contrats > Projets / Contrats terminés > ANR DIAREF

ANR DIAREF

L’acquisition en dialogue des expressions référentielles : approches multidimensionnelles

mis à jour le 1er octobre 2014

ANR-REG-071220-01-01

Projet financé par l’ANR Programme Enfants et Enfance

3 équipes partenaires :

  • EA 1483 - Recherche sur le Français Contemporain (RFC), Paris 3 ; resp. Anne Salazar-Orvig
  • EA 4354 - Theodile- Lille 3 ; resp. Rouba Hassan
  • UMR 7018 Laboratoire de Phonétique et Phonologie, Paris 3/CNRS ; resp. : Annie Rialland

Coordinateur : Anne SALAZAR-ORVIG

24 participants (liste alphabétique) :

  • Partenaire 1 : Bourhis V., Corlateanu C., Da Silva C., Del Re A, De Weck, Fox G., Heurdier J., S. Jullien S., Le Mené M , Morel M.-A., Morgenstern A.., Nashwati., Rezzonico S., Salazar-Orvig A., Samvelian P.
  • Partenaire 2. Boiron V., Delcambre I, Hassan R., Salagnac N.
  • Partenaire 3. Amelot A, Fougeron C., Hallé P., Rialland A., N. Yamaguchi

Durée du projet : 4 ans (2009 – 2012)

Résumé en français
Ce projet a comme ambition de mieux décrire le processus d’acquisition des expressions référentielles et par ce biais de proposer des hypothèses concernant les processus d’acquisition. Dans ce cadre, il poursuit un double objectif : a) rendre compte de façon multidimensionnelle de l’émergence et de la maîtrise des premières expressions référentielles et b) explorer le rôle du dialogue dans l’acquisition et la maîtrise de la référence. Considérant que l’acquisition précoce des valeurs pragmatiques ou sémantico-référentielles ne peut s’expliquer ni par des valeurs innées ni par un simple calque des constructions entendues, mais par les implications de son expérience communicative, ce projet se donne comme horizon d’examiner ce qu’on pourrait appeler une version dialogique (Bakthine, 1984 ; François, 1984 ; Veneziano, 2000) d’une "usage based theory" (Tomasello, 2003), c’est-à-dire un modèle qui raisonne non seulement au niveau de la phrase ou du syntagme mais aussi au niveau de l’unité de l’usage du langage, à savoir le discours en dialogue. Cette étude porte plus spécifiquement sur le développement de deux types de morphèmes : les pronoms (personnels et démonstratifs) et les déterminants (défini et indéfini, principalement), morphèmes qui se situent à l’interface entre grammaire et pragmatique. Ce trait constitutif en fait un terrain privilégié pour explorer notre hypothèse et mieux comprendre la précocité attestée de leur maniement par les enfants. Pour ce faire ce projet se décline en deux volets : a) une description multidimensionnelle du développement des unités, couvrant les dimensions intonationnelle, phonologique, morphologique, et pragmatique, b) une analyse fine de la façon dont ces unités s’inscrivent dans la dynamique dialogique dans des contextes familiaux et institutionnels (crèche et école). La constitution du corpus est ainsi pensée pour permettre la confrontation de différents contextes dialogiques pour les mêmes enfants, par la combinaison d’approches transversales et longitudinales en famille et en institution et la comparaison des données du développement typique et du développement atypique (données d’enfants dysphasiques).

Activités scientifiques
- Organisation du colloque international "L’acquisition des expressions référentielles : perspectives croisées - AERef 2013", les 25 et 26 octobre 2013, Bibliothèque Universitaire des LAngues et Civilisations - BULAC : site web du colloque AERef 2013
- Communications à des colloques locaux, nationaux et internationaux :liste des communications

Voir en ligne : http://www.univ-paris3.fr/anr-diare...