CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Projets / Contrats > Projets / Contrats terminés > ANR BANTUPSYN

ANR BANTUPSYN

Phonology/syntax Interface in Bantu languages

mis à jour le 1er octobre 2014

ANR-08-FASHS-005-02

Programme Franco-Allemand

3 équipes porteuses du projet :

  • UMR 7018 Laboratoire de Phonétique et Phonologie, Paris 3/CNRS ; resp. A. Rialland
  • Dynamique du langage, Lyon 2/CNRS ; resp. G. Philippson
  • ZAS, Berlin ; resp. L. Downing Coordinatrices : Annie RIALLAND (France) et Laura DOWNING (Allemagne)

17 participants (liste alphabétique) :

  • France : Martial Aborobongui , Jean-Marc Beltzung, Fatima Hamlaoui, Emmanuel Makasso, Sophie Manus, Cédric Patin, Gérard Philippson, Annie Rialland
  • Allemagne : Laura Downing, Tom Güldemann, Manfred Krifka, Kristina Reidel, Hubert Truckenbrodt, Toonjes Veenstra, Sabine Zerbian Associés : Charles Kisseberth, Larry Hyman

Durée du projet : 3 ans (déc. 2008 - déc. 2011)

Ce projet a pour but d’apporter les contributions suivantes à notre compréhension de l’interface phonologie-syntaxe. Le projet abordera avant tout la syntaxe et la prosodie des structures syntaxiques complexes - phrases enchassées, dislocations et questions. Cela nous permettra de savoir si les modèles prosodiques développés pour les structures simples peuvent être étendus à des données plus complexes. Des analyses phonétiques précises des données fourniront une description plus détaillée des corrélats des groupements prosodiques et apporteront une motivation à chaque niveau prosodique.
L’analyse des données à la lumière des modèles syntaxiques actuels permettra une meilleure compréhension des facteurs syntaxiques qui conditionnent la prosodie et permettra de savoir si les facteurs syntaxiques influencent la prosodie des groupes. En outre, cette recherche apportera une contribution importante à notre compréhension de la syntaxe des langues bantu, aussi bien en terme de description, de typologie que de théorie syntaxique.
L’investigation des mêmes structures dans plusieurs langues bantoues, parlées sur une aire géographique étendue, permettra une étude comparative de la syntaxe et de la prosodie de ces structures, laquelle aura un intérêt à la fois pour les bantouistes et les autres chercheurs travaillant sur des problématiques similaires.

Les questions de recherche suivantes sont centrales dans notre proposition :

  • Est-ce que la Prosodie Hiérarchique fournit assez de niveaux pour définir les domaines nécessaires à l’expression des différents types de groupements prosodiques ?
  • Est-ce que les différents niveaux prosodiques ont (à travers les langues) des corrélats phonétiques constants ?
  • Peut-on rendre compte de l’organisation en groupements prosodiques seulement en faisant référence aux frontières des constituants syntaxiques ou existe-t-il d’autres facteurs (comme des domaines syntaxiques cycliques, ou la structure informationnelle) qui jouent un rôle ?

Résumé en anglais :

This project aims to make the following contributions to our understanding of the phonology/syntax interface. First, the project will investigate the syntax and prosody of complex syntactic structures - embedded clauses, dislocations and questions. This will allow us to test whether prosodic models developed for simple structures extend to more complex data. Careful phonetic analysis of the data will provide a more detailed description of systematic correlates of phrasal prosody, allowing each prosodic level to be better motivated. Analyzing the data in current syntactic models will allow for a more fine-grained look at the syntactic factors that condition prosody and determine whether non-syntactic factors influence phrasal prosody.
Moreover this research will make an important contribution to our understanding of Bantu syntax in terms of description, typology and syntactic theory. Investigating the same structures in several Bantu languages, spoken over a geographically wide area, will allow for a comparative study of the syntax and prosody of these structures that will be of interest both to Bantuists and to other researchers working on similar issues.

The following research questions are central to this proposal :

  • Does the Prosodic Hierarchy provide enough levels to define the domains for different types of phrasal prosody ?
  • Do different prosodic levels have (cross-linguistically) consistent phonetic correlates ?
  • Can one account for prosodic phrasing only by referring to syntactic constituent edges or do other factors (like cyclic syntactic domains,argument-adjunct distinctions or information structure) play a role ?